•                   Dans un article du Journal des rééducateurs "Envie d'école", le psychologue clinicien Gabriel DELESSE* propose quelques éléments de réflexion autour du "travail avec l'enfant en difficulté et l'alliance avec sa famille". En tant que professionnel, le rééducateur du RASED cherche en permanence "à faire du lien" mais comment? Gabriel DELESSE rappelle ici toute l'importance d'élaborer un cadre de travail explicite et implicite. Ce cadre doit être posé en amont d'une intervention auprès de l'enfant et il doit faire apparaître bénéficiaire et partenaires d'un projet, projet "partagé et négocié," "ceci à condition que les uns et les autres acceptent le risque de la souffrance  [....et]  une nécessaire réflexion des intervenants sur eux-mêmes". Il insiste sur le fait que ce cadre de travail s'inscrit dans un processus ("mettant en relation plusieurs individus, évoluant en fonction d'une dynamique personnelle, familiale, scolaire, sociale") et que ce cadre est lui-même un processus susceptible d'évolution .... [cadre qui doit] "garder une certaine permanence pour proposer des réponses adaptées au moment." 

                       En conclusion, pour l'auteur Gabriel DELESSE, ce cadre de travail est essentiel car il fonctionne comme un rite, rite de passage et rite d'initiation ..... [rite qui] "organise le changement de la personne conjointement au changement de sa communauté d'appartenance".

    Envie d'école n°75 - Juin, juillet 2013 - Journal de la Fédération Nationale des Rééducateurs de l'Education Nationale (F.N.A.R.E.N) 

    (*) G. Delesse est psychologue clinicien diplômé d'Etat, thérapeute de famille. Il a enseigné à l'Université de Strasbourg 1. Il a exercé notamment à la Maison des Enfants de Lettenbach et à la Cellule éducative de Sarrebourg.

    Lire la suite...

    Yahoo!

    votre commentaire